print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l année 2018-2019 > Programmation de l’embryon pré-implantatoire en situation diabétique

Programmation de l’embryon pré-implantatoire en situation diabétique

proposé par Sophie Calderari , UMR de Biologie du développement et de la Reproduction, INRA, 78352 Jouy en Josas Cedex.

Projet de stage : Les maladies métaboliques ont une prévalence croissante et un abaissement de l’âge de survenue. Leurs 1ères manifestations métaboliques dont l’hyperglycémie et l’hyperinsulinémie affectent désormais les femmes en âge de procréer. Hors, il est clairement établi qu’un environnement nutritionnel in utero suboptimal peut programmer un risque accru de développer ces mêmes pathologies métaboliques à l’âge adulte. Cercle vicieux, pour agir sur ces pathologies de l’adulte, il est indispensable de comprendre les mécanismes les plus précoces. Les recherches actuelles s’orientent sur l’étude de l’influence de l’état physiologique maternelle sur l’épigénome de la descendance dans la médiation de la programmation métabolique. L’embryon précoce est sensible aux variations de son environnement. Il est entouré de fluide oviductal, fluide source en nutriments nécessaires à son développement jusqu’à son implantation dans l’utérus. La composition de ce micro-environnement est sous dépendance systémique maternelle. L’embryon pré-implantatoire est le siège d’intenses modifications épigénétiques. Les tous 1ers jours de développement de l’embryon représentent une phase clé de remodelage épigénétique intense pendant laquelle la chromatine est d’abord déméthylée puis reméthylée. Nous émettons l’hypothèse d’une programmation induite par une hyperglycémie associée à une hyperinsulinémie pendant les tous 1ers jours de développement. Notre objectif sera de déterminer l’impact d’une supplémentation en glucose et en insuline sur le développement in vitro de l’embryon de lapin. Nous effectuerons une analyse globale par RNAseq afin d’identifier l’ensemble des voies fonctionnelles altérées. Nous porterons un intérêt particulier aux voies impliquées dans les mécanismes épigénétiques.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Culture d’embryons, RTqPCR, RNASeq, analyses in silico d’identification de voies fonctionnelles

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --