print

> Stages de M2 > stages proposés pour l’année 2019-2020 > Préservation de la fertilité de patients prépubères : quantification du pool de (...)

Préservation de la fertilité de patients prépubères : quantification du pool de spermatogonies dans le tissu testiculaire, caractérisation de nouveaux marqueurs moléculaires et évaluation de l’impact de l’exposition préalable à des chimiothérapies

proposé par Virginie Barraud-Lange, Génomique, Epigénétique et Physiopathologie de la Reproduction Institut Cochin Inserm U-1016 75014 Paris

Projet de stage : Chez les patients atteints de cancer, dont les prépubères, un des effets secondaires majeurs des chimiothérapies/radiothérapies est l’atteinte du stock de cellules souches germinales (spermatogonies/ovogonies) et l’infertilité qui en découle. Chez le garçon prépubère, le tissu testiculaire immature qui contient les spermatogonies est cryoconservé en vue de préserver la fertilité. Les solutions thérapeutiques, encore au stade expérimental aujourd’hui, sont, entre autre, la greffe autologue de tissu testiculaire immature ou celle de spermatogonies. Le CECOS de l’hôpital Cochin réalise la cryoconservation de tissu testiculaire de patients prépubères. En collaboration avec l’équipe du Dr Pierre Fouchet (Inserm U967-IRCM/DSV/CEA Fontenay aux roses), notre équipe mène un programme de recherche, GermCell (Agrément CPP Sudest2- Protocole GERMCELL 2016-A01824-47), visant à mettre au point les modalités d’utilisation ultérieure du tissu testiculaire immature humain conservé. Dans le but d’évaluer l’impact de l’exposition préalable des patients à des traitements anti-cancéreux1,2, ce projet portera sur l’analyse histo-fonctionnelle du tissu testiculaire prépubère. La quantification des spermatogonies (identification via le marqueur pan-germinal MAGEA4) sera réalisée sur l’ensemble des coupes transversales de tube séminifère présentes sur une section de tissu (ration S/T : spermatogonies/tubes). Récemment, des valeurs de référence pour la période pré et péripubertère ont été établies1. Les résultats de quantification du pool de spermatogonie (ration S/T) de ces patients seront comparés aux valeurs de référence, en fonction de l’âge, de la pathologie et de l’exposition préalable à des traitements. Par ailleurs, afin d’étudier le caractère homogène ou hétérogène de la population de spermatogonies prépubères et le partage de caractères phénotypiques communs avec les spermatogonies adultes, l’expression d’autres marqueurs moléculaires sera étudiée : GFRα1, c-kit, CD9 et HES1.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --