print

> Stages de M2 > stages proposés pour l’année 2019-2020 > Effets transgénérationnels de l’epoxinazole sur la fonction de reproduction (...)

Effets transgénérationnels de l’epoxinazole sur la fonction de reproduction de souris mâles

proposé par Florence Eustache, Daniel Vaiman Team FGTB (’From Gametes To Birth’) U1016 INSERM, UMR 8104 CNRS, Institut Cochin , 75014, Paris, FRANCE

Projet de stage :

L’expérimentation a été réalisée au laboratoire NUTOX à Agrosup (Dijon). Des souris C57BL/6J de la génération F0 ont été exposées à l’EPO et au Bisphenol (BPS), obésogène, utilisé comme contrôle positif (Ivry Del Moral et al., 2016). L’exposition a débuté dès le premier jour de gestation jusqu’au sevrage à une dose faible de 1,5µg/kg de poids corporel (pc)/j via l’eau de boisson. Le choix de cette concentration est basé sur l’apport journalier maximal théorique, ce qui représente 13% de la dose journalière admissible d’EPO (DJA= 8µg/kg pc/j) et une exposition chronique estimée inférieur à 17% de la DJA (EFSA., 2008). Parallèlement, le groupe contrôle négatif recevait l’eau contenant 0,1% d’éthanol (diluant de l’EPO et du BPS). Au sevrage, les petits ont été séparés en deux groupes, mâles et femelles. Quatre semaines après le sevrage, les souris ont été soumises soit à un régime standard (SD), soit à un régime hyperlipidique (High Fat Diet, ou HFD, 60% des apports caloriques sont sous forme de lipides issus de l’huile de palme) pendant 15 semaines (Fig 1). Cette alimentation induit un effet obésogène d’un perturbateur endocrinien qui possèderait la capacité de déréguler le métabolisme des lipides en favorisant l’adipogénése, ceci afin de vérifier si l’EPO est obésogène. Pour chacune de ces situations, l’effectif étudié était de 12 souris par groupe. Pour étudier l’effet transgénérationnel de l’EPO, nous avons décidé d’étendre notre étude jusqu’à la 3ème génération de souris. Les mâles et les femelles des mères traitées à l’EPO (F0) ont été croisés entre eux à 10-12 semaines. Le même protocole a été reproduit pour obtenir les générations F2 et F3. Ainsi, seule la génération F0 a été exposée à l’EPO, à l’inverse des souris issues des générations F1, F2 et F3. Dans le protocole transgénérationnel, les souris recevaient uniquement un régime standard. Concernant la fonction de reproduction mâle, les 1ers résultats montrent des effets sur les poids relatifs des testicules, épididymes et vésicules séminales en F1. Les autres données sur les poids sont sur les autres générations sont en cours d’analyse.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire :

Le projet proposé s’aligne sur les perspectives du protocole TREE en s’intéressant plus particulièrement aux possibles effets transgénérationnels de l’EPO. Son but sera d’analyser et de comparer chez les souris males sur les 3 générations, et de comparer les résultats aux 3 générations du groupe contrôle négatif :
- les poids des animaux et des organes d’intérêts (testicules, épididymes, vésicules séminales, prostate)  données à récupérer et à analyser,
- la réserve spermatique qui sera réalisée selon le protocole décrit dans une précédente étude (Eustache et al., 2009),
- l’analyse transcriptomique testiculaire des générations F1 et F3 sera réalisée en collaboration avec la plateforme Génomique de l’Institut Cochin comme dans les projets précédents (Eustache et al., 2009), les transcrits impliqués dans la stéroïdogenèse, la spermatogenèse seront particulièrement étudiés. Une validation sera faite dans un second temps par qPCR. L’étudiante aura accès aux plateformes d’histologie et de génomique/transcriptomique du site Le laboratoire de recherche possède les échantillons et le moyen de financement nécessaires à la réalisation de cette étude.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --