print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l année 2018-2019 > Effets moléculaires des modifications post-traductionnelles du facteur de (...)

Effets moléculaires des modifications post-traductionnelles du facteur de transcription FOXL2 sur la reconnaissance et l’expression de ses cibles

proposé par Anne Laure TODESCHINI, INSTITUT JACQUES MONOD Université Paris Diderot-PARIS 7/CNRS UMR7592 Bâtiment Buffon 75205 PARIS CEDEX 13

Projet de stage : FOXL2 est un facteur de transcription dont les mutations germinales sont responsables du Syndrome de Blépharophimosis (une maladie génétique impliquant des anomalies cranio-faciales et un dysfonctionnement ovarien). FOXL2 est un déterminant génétique de l’ovaire et son absence entraîne une inversion sexuelle chez la souris adulte et d’autres animaux (mâles XX). De plus, une mutation somatique récurrente a été retrouvée dans les tumeurs des cellules de la granulosa ovarienne (GCT). FOXL2 fournit un excellent modèle pour étudier la question de la régulation transcriptionnelle combinatoire, car il module une série de processus apparemment sans rapport (métabolisme du cholestérol et des stéroïdes, apoptose, cycle cellulaire, détoxification des radicaux libres, etc.). Cette large panoplie de gènes et de processus régulés soulève la question de savoir comment FOXL2 réalise une régulation cible-spécifique. Une partie de l’explication réside dans les modifications post-traductionnelles (PTM) de ce facteur qui peuvent moduler son interaction avec ses partenaires et ses cibles.

L’étudiant devra construire des lignées cellulaires modifiées exprimant des versions mutées de FOXL2 en utilisant la technologie CRISPR-Cas9. L’édition du génome est une technique de routine au laboratoire. Cette partie du stage implique la conception d’ARN guides, la production et le criblage des clones mutés. Plusieurs sites subissant des PTM, décrits pour FOXL2, seront ainsi modifiés. Si possible, selon le calendrier du stage, l’étudiant suivra la liaison de l’ADN et la modulation du gène cible par ChIP-seq et RNA-seq pour identifier les séquences cis-régulatrices différentiellement reconnues, portant des conséquences sur l’expression des gènes cibles. Par la suite, les effets des « mutations PTM » sur des promoteurs cibles sélectionnés peuvent être étudiés en utilisant des tests rapporteurs luciférase.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : CrispR/Cas9, culture cellulaire, ChIP-seq, RNA-seq, biologie moléculaire (clonage, western blot…), qPCR et test d’activité luciférase

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --