print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2020-2021 > ETUDE DU RÔLE DES GENES DLX5/6 DANS LA FONCTION TESTICULAIRE (...)

ETUDE DU RÔLE DES GENES DLX5/6 DANS LA FONCTION TESTICULAIRE ADULTE

proposé par Anne Bachelot, UMR 7221 Physiologie moléculaire et adaptation (PhyMA) Museum National d’Histoire naturelle 75231 Paris

Projet de stage : Les gènes Dlx5 et Dlx6 codent pour des facteurs de transcription à homéodomaine impliqués dans plusieurs processus développementaux. Chez la souris mâle, ces gènes sont exprimés par les cellules de Leydig et régulent l’étape limitante de la stéroïdogenèse en activant l’expression du transporteur mitochondrial du cholestérol codé par le gène Star via une interaction avec le facteur GATA-4 (Nischida et al 2008). Les foetus Dlx5/6-/- présentent des défauts de masculinisation caractérisés par une réduction de l’ordre de 50% de la production de testostérone testiculaire, une réduction de la distance ano-génitale, une diminution de l’expression de StAR. Dlx5/6 sont exprimés aussi dans le testicule et la glande surrénale chez l’homme. Afin de mieux caractériser le rôle de ces facteurs dans la fonction testiculaire chez l’adulte, nous nous proposons de réaliser une invalidation ciblée de ces facteurs au niveau des testicules chez la souris, en utilisant une recombinaison via l’injection d’adénovirus. Il a été montré ainsi récemment que certains sous types d’adénovirus, AAV2 et AAV9, ciblent préférentiellement les cellules de Leydig productrices de testostérone (Rajasekaran et al 2018). Dans cette étude, malgré l’injection testiculaire directe, aucun des AAV testés n’a semblé infecter les cellules germinales ou les cellules de Sertoli.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Nous prendrons des males Dlx5/6 flox/flox âgées de 3 mois et réaliserons les expériences suivantes
- Injection d’un testicule avec l’adénovirus porteur de la recombinase Cre et l’autre, servant de témoin, avec l’adénovirus sauvage. Etude histologique et immunohistochimique des testicules 1 à 2 semaines après l’injection
- Injection des deux testicules avec l’adénovirus porteur de la recombinase Cre Etude histologique et immunohistochimique des testicules Analyse de l’expression gènes cibles par qPCR et Single Cell RNAseq (scRNAseq) Etude fonction hormonal par analyse profil stéroïdien en LC MSMS.
- Etude de l’expression de Dlx5 et Dlx6 dans le testicule et la glande surrénale humaine normale et pathologique.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --